top of page

SACRIFICE D'ANIMAUX

Dernière mise à jour : 17 févr. 2023

"Dans le monde logique, celui qui

inverse l'évidence aura l'avantage."

Carlos Buby


Le Temple Guaracy ne pratique pas de rituels impliquant des sacrifices d'animaux. Cette restriction rituelle est fondée sur les principes, exprimés dans la Présentation, qui prônent la préservation et le développement de la vie. La pratique de rites qui attentent directement ou indirectement à la vie serait tellement incohérente avec la philosophie guaracyenne que le Temple perdrait son but essentiel. Cependant, la position du Temple de Guaracy par rapport aux traditions qui pratiquent des rituels avec des sacrifices d'animaux est un profond respect, puisque nous sommes conscients de la manière sacralisée dont ces animaux sont abattus dans les différentes traditions.


Dans le candomblé, chaque animal sacrifié est préalablement soumis à des rites qui rendent l'acte digne. La nature se voit offrir les "Axés" et la communauté la nourriture. Les parties de l'animal qui sont offertes aux Orixás correspondent à des préceptes liturgiques stricts. Le reste est offert aux participants et consommé lors des festivités de clôture des cérémonies d'initiation. Cette tradition séculaire trouve son origine dans une époque où Dieu, l'homme et la nature étaient à la même "table" et partageaient le même "banquet".



Les grandes fêtes, comme Noël et Pâques, sont organisées autour d'une table généreuse. Sur ces tables, nous trouvons divers animaux et oiseaux qui ont été abattus par l'Homme, la plupart du temps sans aucun critère. Pourquoi les fêtes Candomblées n'auraient-elles pas la même abondance, mais avec des animaux sacralisés ? Nous savons qu'il s'agit d'un sujet controversé, c'est pourquoi nous entendons uniquement proposer une réflexion, sans préjugés, sans discrimination et sans hypocrisie. Nous tenons à préciser que le Temple Guaracy ne sacrifie pas d'animaux non pas par ignorance mais pour une question philosophique.


Les propriétés "magiques" que l'on trouve dans le sang rouge sont irremplaçables. Cependant, certaines herbes, à condition d'être bien combinées, peuvent, avec leur jus (sang vert), compenser l'absence de sang animal. La ritualisation des processus de plantation, de récolte et de macération garantit l'acquisition de substances énergétiques adaptées aux différents types de rituels. Nous ne faisons pas référence aux principes actifs des herbes. Nous extrayons la sève et l'utilisons de manière rituelle dans les amacis, les bains, etc. Le reste est séché et utilisé pour la fumigation. Pour des raisons éthiques, le Temple Guaracy n'administre pas d'herbes ou de produits à but médicinal.

61 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page